A PROPOS


UN PARCOURS ATYPIQUE

 

Originaire des Pyrénées, Cécile Gayraud (alias GRAY) a commencé sa vie professionnelle en tant qu’architecte. Après huit ans d’expérience en agence elle décide de se reconvertir vers ce qui l’anime depuis toujours : le textile et la mode. Elle gardera de sa formation initiale l’approche rigoureuse et l’intelligence des systèmes constructifs.

 

C’est à l’atelier Chardon Savard qu’elle se forme au stylisme et réalise sa première collection prêt-à-porter Femme, caractérisée par des pièces en fine maille métallique dorée qui viennent orner des tenues sobres et féminines. Un an plus tard, elle est sélectionnée dans la catégorie accessoire du 33ème Festival International de Hyères. Elle propose alors une collection de sept bijoux conçus avec cette technique. Avec patience et délicatesse, des centaines de fils câblés très fins, sertis à la main les uns avec les autres, prennent la forme du corps pour devenir de véritables parures.

 

Aujourd’hui Cécile exerce une double activité. D‘une part, la mise en œuvre de son savoir-faire unique pour la création de pièces en maille métallique. D’autre part, la mise à disposition de son approche transversale, au service de maisons de luxe. Elle a ainsi collaboré avec les maison Hermès ou encore Lemarié, maison d’art du groupe CHANEL.

 


PRIX & DISTINCTIONS

2018 Lauréate prix du public  33e Festival de mode, accessoire et photographie de Hyères – catégorie Accessoires

2017 Défilé à Berlin

2017 International Vietnam Fashion Week (1er prix)

2017 Défilé à Paris


EXPOSITIONS

2020 Exposition Pli Public Workshop au Pavillon de l’Arsenal (Paris), installation réalisée en collaboration avec Maison N

2018 Exposition au Palais de Tokyo

 

 


RESIDENCES ARTISTIQUES

2020 Résidence à l’Hotel Expérimenta, réalisation de 3 vases-bijoux

2019 Résidence et exposition à Fujiyoshida (Japon)

 

 


 

UNE APPROCHE TRANSVERSALE

 

Architecture et Mode sont deux composantes très importantes dans le travail de Cécile Gray. Grâce à ces deux visions, elle offre un équilibre habile entre technicité et émotion.

 

 

« Chaque métier a sa propre culture, sa propre façon d’élaborer un projet, ses matériaux, ses gestes et ses outils qui lui sont bien spécifiques. Croiser ces éléments offre un potentiel créatif inestimable et constitue ma principale source d’inspiration. Je m’intéresse ainsi à tous les types d’artisanats et matériaux, même si j’ai une affinité particulière avec le textile et le métal. « 

Cécile Gray nous interroge également sur les questions d’usages et d’échelles. Le bijou serait-il forcément une petite pièce illuminant l’oreille, la nuque ou les mains ? Pourquoi ne pas le penser à l’échelle du corps tout entier ? Un bijou pourrait-il trouver sa place dans un décor plutôt que sur des corps ? C’est ainsi qu’elle réalise ses bijoux-vêtements, que le collier devient plastron, le bracelet devient manche et les boucles d’oreilles couvrent l’ensemble du buste telle une chevelure dorée. Elle expérimente également les bijoux-paysages, bijoux-vase …

 


 

UN SAVOIR-FAIRE MANUEL

 

« Dans un monde de plus en plus digitalisé, je suis convaincue que la richesse de demain se trouve dans le savoir-faire manuel. En effet, le geste s’acquiert seulement avec le temps et l’exercice. Un objet, un dessin, un son, … réalisé avec la main possède en lui une valeur inestimable, une vibration unique, une parfaite imperfection. Dans mon passé d’architecte, je passais le plus clair de mon temps devant l’ordinateur. Je suis heureuse d’avoir retrouvé un contact avec la matière, je me suis remise à dessiner à la main, et je fabrique moi-même tous mes prototypes.

Cécile Gray a ainsi développé sa propre méthode de travail, basée sur l’expérience, sur le faire. Elle réalise ainsi des maquettes, toiles, prototypes. Ceux-ci nous donne instantanément la vision en 3D, à l’échelle du corps humain, les justes proportions, et offre également une expérience sensible : on sentira par exemple la douceur de la soie sur la peau, l’odeur du cuir, la fraicheur du métal, dès les phases de tests.

Pour ce faire, Cécile GRAY s’est formée à la céramique, au travail du cuir, ou encore à la bijouterie, et s’entoure d’artisans d’arts qui maîtrisent parfaitement leurs spécialités respectives. « Il est primordial de préserver notre environnement menacé mais également les savoir-faire acquis au cours de longs siècles et dont certains sont en voie de disparition. Le luxe est un acteur important de la sauvegarde de ce patrimoine. C’est la raison pour laquelle je suis ravie de collaborer avec des maisons comme Hermès ou Lemarié par exemple. »